Maintenant qu’il est trop tard :

9782266257534


Auteur : Jessica Warman

Editions : Pocket Jeunesse

Pages : 280

Resumer : Les adultes font la fête à l’étage, le soir du nouvel an. Samantha veille avec Remy, son meilleur ami, sur sa petite sœur, Tabitha. Elle dort paisiblement à leurs côtés. Soudain le père Noël entre dans la pièce, attrape Tabitha et l’emporte sous leur regard impuissant.

A 17 ans, Sam revient avec sa famille sur les lieux du drame. La jeune fille retrouve Remy. Ensemble, ils réalisent qu’ils ont peut-être envoyé la mauvaise personne en prison.

Mon avis : ça fessait plus d’un an que ce livre traîner dans ma PAL. Je ne sais pas pourquoi je repoussais toujours le moment de le lire.. Je me disais « oh ce n’est pas le moment », « pas la bonne saison.. », enfin bref, j’ai bien fait de me décider enfin à le lire.

La nuit du Nouvel An, Samantha et Remy veillent sur Tabitha la petite sœur de Samantha. Mais alors que Tabitha est endormie, le père Noël vient et enlève la petite fille. Quelqu’un est envoyé en prison pour avoir commis cet enlèvement, mais 17 ans plus tard Samantha et Remy se retrouvent et se disent que ce n’est peut-être pas la bonne personne qui est allé en prison.

Ce livre m’a chamboulée, déjà l’histoire est dure, mais le point de vue de Samantha est poignant. Cette tragédie a détruit sa famille et la détruit elle par la même occasion. Elle dois subir tout les jours, le fait qu’elle était dans la chambre avec sa petite sœur, mais n’a rien fait pour la sauver. Le livre se lit très vite, le suspense que l’auteur nous met le rend addictif. Je ne me suis pas attachée particulièrement aux personnages. Il y a seulement Samantha qui m’a touché. L’auteur a une très belle plume, elle décrit très bien les émotions de Samantha, ce qu’elle ressent.

Je ne parle presque jamais de la couverture d’un livre, mais la, je la trouve vraiment parfaite pour l’histoire. Plusieurs fois pendant ma lecture, j’ai regardé cette couverture et ça m’a serré le cœur.

Si j’ai un défaut à trouver à ce livre, ce serait le fait que l’histoire met un moment à se mettre en place, et c’est seulement sur les quarante dernière pages que le suspense et les révélations s’ enchaînent.

J’ai était surprise par la fin, je ne m’attendais pas du tout à ça. Je dois avouer que j’ai versé ma petite larme.

Je vous recommande vivement ce livre.

Et avec ce livre, je valide ma première lecture du Challenge « ABC Jeunesse » créer par EmmaV sur livraddict.

Publicités

Le crime de L’Orient Express :

christieagatha-lecrimedel-orientexpress-9782253237174_0

Auteur : Agatha Christie

Éditions : Le livre de poche

Pages : 405


Résumer : Un train de luxe bloqué par la neige, un cadavre lardé de plusieurs coups de poignards. A Hercule Poirot de démasquer le coupable parmi les douze passagers du Wagon.

Mon avis : Avant de lire ce livre, je n’avais jamais lu d’Agatha Christie, et je dois dire que j’ai fait une belle découverte. Ce qui m’a donné envie de lire le livre, c’est la sortie récente du film. Et j’aime lire le livre avant le film, je ne sais pas pour vous ?

Comme je vous ai dit dans une chronique précédente, je n’étais pas trop thriller, roman policier.. Mais je dois dire que depuis quelque temps, j’adore ça et je me tourne volontairement vers ce genre de lecture. J’ai rencontré le fameux Hercule Poirot à travers ce livre, et ce personnage m’a beaucoup plu. Très calme et sur de lui, il sait mettre les personnes qu’il interroge mal à l’aise.

Pour faire un rapide résumer, il y a un meurtre commis à bord d’un train et le coupable se trouve dans le train. Hercule Poirot doit déceler cette énigme, parmi les douze personnes présentes à bord du wagon.

L’histoire ne traîne pas avant de se mettre en route, on rentre très vite dans le vive du sujet et ça, c’est génial. Il y a un suspense jusqu’au bout, on apprend énormément de chose, et on n’a toutes les clés en main pour trouver le coupable en même temps que Hercule poirot, mais pour ma part j’ai était surprise par la fin, je ne m’y attendais pas du tout. Normalement, quand je lis un livre policier, j’ai toujours une hypothèse, une petite idée de qui ça pourrais être, mais là, je n’en avais aucune idée. Les illustrations tout au long du livre permettent de mettre un visage sur un nom, même si elles n’ont rien à voir avec les acteurs du film.

Donc ce livre m’a donné envie de découvrir d’autres romans d’Agatha Christie, et il y en n’a beaucoup avec Hercule Poirot. Ma wish-list risque d’exploser ahah.

Je pense regarder le film assez rapidement.

Je vous conseille vivement ce livre et n’hésitez pas à me donner vos impressions.

Vous l’avez vu venir vous cette fin ?

Calendar girl Janvier :

CALENDAR-GIRL1

Auteur : Audrey Carlan

Éditions : Hugo Roman

Pages : 154


Résumer : Mia vit avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s’est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’envoie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père.

Quelle solution va-t-elle trouver ?

Mon avis : Bon j’avoue je suis en retard.. mais tant pis, j’ai décidé de lire cette série cette année. Je vais lire un tome par moi comme il est recommandé de le faire.

Ici on va rencontrer Mia, une jeune femme qui vit avec son père et sa petite sœur. Suite au mauvais comportement de son père, qui se retrouve dans le coma et avec une dette d’un million de dollars, Mia doit assumer ça et trouver cet argent sinon son père mourra.

Je pense que si vous avez un peu entendu parler de cette histoire, vous savez qu’on va parler d’escorte girl. Chaque mois Mia devra changer d’homme et de ville.

J’ai pas mal appréciée ma lecture, sans prise de tête et très drôle. En plus de ça, ce sont des petits livres qui se lisent très vite, en une matinée s’est bouclée, et ça des fois, c’est appréciable. Le personnage de Mia est attachant, c’est une femme forte qui veut prendre sa vie en main et être indépendante. Pour moi, ce livre, il faut le lire sans trop se poser de question, juste passer un bon moment et bien rire.

En revanche, si vous n’appréciez pas trop les histoires ou les scènes de sexe sont récurrente et assez détailler, je vous conseille de fuir. En tout cas pour ce premier tome.

J’ai hâte de lire la suite le mois prochain et de voir quelles aventures Mia va bien pouvoir vivre.

The book of Ivy :

the-book-of-ivy,-tome-1---the-book-of-ivy-581703-264-432


Auteur : Amy Engel

Editions : PKJ

Pages : 301

Résumer : Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Mon avis : La couverture de ce livre m’a beaucoup attirée. Elle reflète parfaitement cette histoire. Si vous n’avez jamais entendu parler de cette duologie, parce que oui, il y a deux tomes (je précise car, honte à moi, je ne savais pas, il y a de ça une semaine ce qu’était une duologie ahah), je vous la conseille.

C’est une dystopie qui se passe après notre époque actuelle. Je ne vous parle pas plus de cette société car il faut la découvrir par vous-même. Ivy Westfall à le destin d’un garçon entre ses mains, Bishop, qui est le fils du président et avec qui elle doit se marier. Elle a une seule mission, c’est de le tuer.

Je trouve l’idée de base juste génial, devoir tuer quelqu’un pour « sauver » toute une communauté, qu’importe les sentiments qu’on peut ressentir. Et le personnage qui joue ce rôle est incroyablement bien pensé.

Je me suis beaucoup attachée à Ivy durant cette duologie (oui, tu as compris je l’utilise tout le temps maintenant), avoir une telle décision, un tel acte qui repose sur ces épaules n’est pas évident du tout, et l’auteur décrit très bien cette sensation qu’Ivy ressent. Bishop aussi est un personnage qui ma plu, un beau garçon qui a l’étiquette de son père collé sur le front, et donc qui est catalogué avant même qu’on apprenne à le connaître.

Le tome 1 à presque était un coup de cœur pour moi, j’ai était prise dans l’histoire du début à la fin. Et la fin de ce livre et juste parfaite, car elle nous donne envie de sauter directement sur le tome 2, et c’est ce que j’ai fait.

Le tome 2 quand à lui, m’a un tout petit peu déçus. J’ai trouvé qu’il y avait pas mal de longueur, notamment au début, l’histoire traîne un peu avant de se mettre en place et de devenir vraiment intéressante. Certaines décisions qu’Ivy prend m’ont laissé un peu perplexe, car je ne les est pas du tout compris, et je dois avouer que sa m’a un peu agacer. Malgré ça, j’ai apprécié ma lecture et la fin m’a agréablement surprise, c’est ce qui a fait que cette duologie m’a beaucoup plus.

Je vous la conseille vivement, car même si le tome 2 n’est pas à la hauteur du premier, ça reste tout de même une excellente lecture et un excellent univers.

Trilogie Nil

téléchargement


Auteur : Lynne Matson

Éditions : Pocket Jeunesse

Résumer : Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.

Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île…

Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.

Le compte à rebours a déjà commencé…

Mon avis : J’ai beaucoup entendu parler de cette trilogie, notamment sur la chaîne de Audrey « le souffle des mots » sur youtube. Elle a adoré cette trilogie et m’a donnée envie de la lire. Je ne vais évidemment pas vous spolier dans cet article, mais je vais vous donner mon ressenti sur chaque tome.

Pour commencer, le roman va se dérouler sur une île appelée « Nil », où seul des adolescents peuvent y aller. Mais les adolescents n’y vont pas de leur plein grès, car cette île est loin d’être un lieu de détente et de vacance. C’est un véritable enfer où ils ont un an pour s’échapper, sinon ils meurent. Pour tenter de s’en aller ils doivent prendre une porte, qui apparaît qu’une fois par jour et à un moment bien précis.

J’aime beaucoup l’idée de cette histoire, un livre d’aventures qui regroupe des jeunes. C’est une histoire très originale.

Dans le tome 1 on va comprendre un peu l’île et surtout comment elle fonctionne. On va rencontrer les personnages présents sur l’Île, leurs histoires.. On va suivre plus précieusement deux personnages, Charley et Thad, qui ensemble vont tenter de s’échapper et surtout de survivre.

J’ai bien aimé ce premier tome car l’histoire me plaît, ça m’intrigue et j’ai envie d’en savoir davantage. J’ai trouvé l’écriture de l’auteur très facile à lire, très fluide et ça c’est top pour de la jeunesse. Mais un point négatif pour moi c’est que la romance est trop présente. On va plus tourner autour de l’histoire d’amour naissante entre les deux personnages que sur les énigmes de l’île, et ça j’ai trouvé que c’était dommage. J’aime les romances mais, en commençant ce livre je ne m’attendais pas à en voir une là, et c’est cela qui m’a un peu déçu. Malgré ça, en refermant ce tome 1 j’ai eu très envie de lire la suite, car l’intrigue et bien là.

Le tome 2 m’a moins plu que le tome 1, et j’ai trouvé que la romance était trop présente également et qu’ont stagné un peu dans l’histoire. C’était un peu rébarbatif. Donc un deuxième tome très mitigé pour ma part.

En ce qui concerne le troisième tome, j’ai littéralement adoré, c’était exactement ça que j’attendais depuis le début. Ce tome tourne vraiment autour de l’île, son histoire, ses secrets…

En conclusion, c’est dommage que le tome 2 soit un tome de transition plus qu’une vraie histoire. Mais je vous recommande tout de même cette trilogie, déjà pour la plume de l’auteur et pour l’histoire que je trouve très originale.

Le pacte d’Emma

le-pacte-d-emma-955481-264-432.jpg


Auteur : Nine Gorman

Éditions : Albin Michel

Pages : 395

Résumer : Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d’un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme.

Mon avis : Nine Gorman, pour ce qui ne la connaîtrait pas encore, est une booktubeuse super fun et marrante. Elle a d’abord publié son livre sur Wattpad. C’est donc là, que j’ai découvert pour la première fois sa plume. Vous vous doutez bien que si j’ai acheté son livre à sa sortie, c’est que je l’avais beaucoup aimée.

On va donc suivre Emma, une jeune femme qui se sait condamnée. Elle décide donc de partir vivre à New York avec son frère pour profiter du temps qu’il lui reste. Mais rien ne ce passe comme prévu et elle va faire la rencontre d’Andrew, qui est un vampire. Emma, au lieu de fuir, comme toute personne normale l’aurait fait, voit en cela une chance de s’en sortir, de tuer la maladie…

Au début de ma lecture, je pensais que ça aller être un peu une romance comme on n’a pu en voir dans des séries (je pense notamment à Vampire Diaries avec le triangle amoureux), mais ce n’est pas du tout ça. Il y a une sorte de triangle oui, mais pas celui qu’on a l’habitude de voir. Et ça c’est un très bon point.

Nine c’est beaucoup améliorée sur son style d’écriture, qui pour moi était déjà très bien sur la version Wattpad, mais qui l’ai encore plus sur la version finale. Ce livre ce lis très facilement, je l’ai dévorée en quelques jours. Je suis devenue accro à ce livre et pour tout dire je le suis encore ! J’attends le tome 2 avec beaucoup d’impatiente.

Si vous lisez ce livre votre petit cœur risque d’être brisé, piétiné même, plusieurs fois. Mais je peux vous assurer que ça en vaut vraiment la peine. Il n’y a pas de moments de lenteurs, on a très souvent des révélations, des retournements de situation, ce qui fait que l’on ne peu plus lâcher ce livre. Et la fin ? Mon dieu Nine n’a pas était sympa sur ce coup-là, elle a voulu jouer avec nos nerfs c’est sur ahah.

En conclusion, foncez vous procurer ce livre si ce n’est toujours pas fait et lisez-le ! Et bien sur, dites-moi ce que vous en pensez 🙂 !

La vie est belle après tout :

51PeARFpDhL._SX315_BO1,204,203,200_


Auteur : Carmel Harrington

Editions : Harlequin

Pages :427

Résumer : Cette année, Noël est annulé. Pour la première fois de sa vie, Belle n’a ni le cœur ni la force de célébrer sa fête préférée.

A l’approche des fêtes de fin d’année, Belle accumule les mauvaises nouvelles. Après avoir perdu la garde de la petite Lauren, une enfant qu’on lui avait confiée en tant que parent d’accueil et à qui elle s’était beaucoup attachée, voilà que son mari, Jim, son âme soaur, est victime d’un accident de voiture dont personne ne peut dire s’il en réchappera. Belle se sent alors si abattue qu’elle en vient à faire le vœu de ne jamais avoir existé. Mais il faut être prudent, avec les vœux. Car, en cette période de Noël, il y a parfois des anges pour vous entendre et vous exaucer…

Mon avis : Ce livre fait partie du challenge Cold Winter que je fais cette année, et je dois dire que le challenge commence très fort avec cette lecture. Je m’attendais à une histoire de noël classique, mais c’est tellement plus que ça.

Bon, je ne vais pas faire un suspense immense, je pense que vous l’aurez compris, ce livre est un coup de cœur. Et ça fait un bon moment que je n’en avais pas eu.

L’écriture de l’auteur est fluide et ce lis d’une traite. Elle décrit bien les personnages, l’environnement, mais sans en faire trop. Une plume que j’ai beaucoup appréciée. Les personnages, on en parle ? Ils sont tous attachant et ont tous un trait de caractère qui les définis parfaitement.

Belle est une jeune femme qui n’a pas été gâtée dans son enfance, elle se pose beaucoup de questions sur elle-même et n’a pas confiance en elle. Son mari, Jim est adorable avec elle. Tous les autres personnages sont tout aussi attachants, et ils ont une place importante dans l’histoire. Il n’y a pas vraiment de personnages secondaires et ça j’ai beaucoup aimé.

La magie de noël est au rendez-vous, on a envie de décorer notre maison de la tête au pied, de faire des gâteaux, de boire du thé… (Tout ce que j’adore)

J’ai également beaucoup aimé les citations qui étaient en début de chapitre, elles étaient toutes très belles et à chaque fois en accord avec l’histoire.

Je ne veux pas trop en dévoiler, mais ce que je peux vous dire, c’est que ce n’est pas une histoire de noël cucul, mais c’est bien plus. L’auteur nous fait passer un réel message : on est peut-être rien pour le monde entier, mais pour une ou plusieurs personnes, on est un équilibre, on est important, on est tout. Je n’en dis pas plus.

Laissez vous transporter par cette lecture qui est un véritable bijou.